Tournons-nous à présent vers la flotte des gaziers dans le monde : Cette tendance haussière n’est pas nouvelle et confirme tout l’intérêt que les pays portent depuis de nombreuses années à la ressource tant gazière que pétrolière pour son rôle stratégique dans le développement des économies. Enfin, ces passages sont de puissants leviers de négociations pour les États qui en font usage et qui peuvent dès lors bloquer tout ou partie de l’approvisionnement. Pour les pays producteurs de la région, il est donc essentiel que le détroit d’Ormuz reste ouvert et sécurisé : grâce à lui, l’Arabie saoudite écoule près de 7 millions de barils par jour (b/j) ; l’Irak, 2,5 millions b/j ; le Koweït, les Émirats arabes unis et, jusqu’à une date récente, l’Iran, 2 millions de b/j ; le Qatar, 1,5 million b/j. Nucléaire et tensions dans le détroit d’Ormuz : l’Iran est-il en train de renoncer à sa légendaire patience stratégique ? 28 juillet. Ainsi en est-il du détroit d’Ormuz, bien connu du fait du passage du pétrole moyen-oriental vers les marchés européens, nord-américains ou asiatiques. Le plus : une carte intitulée « Géopolitique des énergies dans le golfe Persique ». Atlas des 160 lieux stratégiques, Paris, Ellipses, 2018 Le détroit d’Ormuz est, depuis l’Antiquité, un haut lieu du commerce international. Ressources d'hydrocarbures La ressource quasi exclusive du golfe Persique est le pétrole. Le détroit d’Ormuz qui relie le golfe Persique au golfe d’Oman se trouve actuellement au cœur des tensions entre Iran et États-Unis. Un espace de conflits. Une situation qui s’explique par la place vitale qu’il occupe dans le circuit commercial du pétrole, sur fond de tensions entre l’Iran et les États-Unis. (B2) Au large de l’Iran, les frégates danoise et française continuent d’exercer leur vigilance dans le détroit d’Ormuz et le Golfe persique. Cependant, il convient aussi de noter que cet accroissement du trafic va de pair avec une augmentation des risques d’accidents et notamment de marées noires qui coûtent si chère au portefeuille des compagnies mais aussi à leur image de marque. Le détroit d’Ormuz est l’unique voie de passage maritime entre le golfe Persique et l’océan Indien, c'est pourquoi ce passage sensible demeure sous haute surveillance.Au début, les Britanniques l’ont contrôlé jusqu'à l’année 1971, date à laquelle ils se sont retirés du golfe Persique. Les détroits. Le détroit de Panama est un couloir historique de transport ; il est appelé à devenir une zone d’intérêt avec l’exportation du gaz américain vers l’Asie ou l’Amérique du Sud. De plus, le droit de libre-circulation des bateaux transportant des marchandises dans les mers territoriales est garanti depuis 1982 par la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer dite Convention de Montego Bay. En complément au Billet de ce n°64 il nous semble nécessaire de repositionner le rôle de la France dans le contexte régional de la Mer Rouge et du détroit d’Ormuz.. EXTENTION DE LA GUERRE CIVILO-GLOBALE DE SYRIE. Abou Moussa : 12 km² d’une importance extrême… Cliquer sur la vignette pour agrandir cette carte extraite de Michel Nazet et Alain Nonjon (dir), cartographie Jean-François Ségard, « Géopolitique. Le détroit d'Ormuz, au débouché du Golfe persique, entre la péninsule arabique et l'Iran, c'est le passage obligé pour un tiers du commerce mondial de pétrole, mais c'est aussi le premier terrain de confrontation, quand les Ensuite, les États-Unis ont pris le relai en plaçant une base en Iran. Or, les exportations d’or noir représentent 80 % des exportations du pays et près de 50 % de son budget. Certes, tous les experts s’accordent à dire que la marine iranienne ne ferait guère le poids face à l’armada de la Ve flotte américaine basée dans le Golfe en cas de conflit ouvert. Les Etats-Unis imputent à l'Iran les attaques contre deux pétroliers, dans le golfe d'Oman, près du détroit d'Ormuz. Malgré cela les Iraniens menacent de fermer le détroit d’Ormuz si leur programme nucléaire est attaqué. Au risque de se retrouver tous deux pris au piège de ce goulet, sans possibilité d’en sortir. Le 8 mai, l’Iran annonçait ainsi la reprise progressive de son programme d’enrichissement de l’uranium et brandissait, dans la foulée, la menace de fermer le détroit d’Ormuz si l’embargo américain sur son pétrole devait durer. À Jérusalem, une commémoration de la Shoah sur fond de dossier iranien, Les États-Unis reconnaissent onze blessés après les représailles de l’Iran, Iran, l’incontournable et contesté Ali Khamenei, © 2020 - Bayard Presse - Tous droits réservés - @la-croix.com est un site de la Croix Network, Entre le pape et la Curie, une relation particulière, Emmanuel Macron positif au Covid-19 : télétravail obligatoire pour l’exécutif, L’œil du Kremlin au cœur du gouvernement américain, Nicolas Sarkozy, un ancien président face à ses juges, Canicule : le rafraîchissement arrive enfin par le nord-ouest, Cynthia Fleury : « Ne pas soutenir le soin, c’est ruiner la solidarité », Courances, un « jardin d’eau » sans cesse réinventé, Venezuela : succès mitigé pour Juan Guaido face à Nicolas Maduro, Venezuela : la riposte de Juan Guaido au gouvernement, Les membres du Parti communiste chinois ne sont plus les bienvenus aux États-Unis, Royaume-Uni : Boris Johnson à la tête d’une équipe plus consensuelle, La Berlinale reportée, menace sur les festivals en 2021, « Cash investigation » sur France 2, sous-traitance dérangeante dans les services publics, En image, le quotidien oublié des familles face à la maladie mentale, Les médias rendent hommage à Valéry Giscard d’Estaing, À Rome, la messe de la nuit de Noël aura lieu à 19 h 30, Le Nigeria sanctionné par les États-Unis pour entraves à la liberté religieuse, Pour l’Église, l’accueil des migrants est un impératif moral, À Valence, des salariés du Diaconat protestant dénoncent des « pressions managériales », INFOGRAPHIE - Crise États-Unis et Iran : l’escalade des tensions en 12 dates clés. Le Golfe arabo persique, un des principaux ravitailleurs du système énergétique mondial, sert en même temps de gigantesque base militaire flottante de l’armée américaine, qui s’y ravitaille à profusion, &agrav e; domicile, à des prix défiants toute concurrence, auprès de ses protégés pétromonarchies. Du côté des avantages, notons tout d’abord que les bateaux sont souples d’emploi : ils peuvent aller dans à peu près n’importe quelle région du globe, s’affranchissant des frontières terrestres et élargissant ainsi le marché mondial. Qui est Mohammed Allawi, le nouveau premier ministre irakien ? Shares. Les démonstrations de force autour du détroit d’Ormuz entre Américains et Iraniens, en 2012, -dont les grandes manœuvres navales du pacte atlantique du 16 au 27 septembre 2012, les manœuvres ICNMEX, avec la participation de vingt pays et une quarantaine bâtiments pour le déminage de la voie d’eau- révèlent rétrospectivement l’utilité du rôle prescripteur des Occidentaux pour leurs … «Le détroit d’Ormuz représente aujourd’hui 1/5e de la consommation mondiale. Le détroit d’Ormuz est la porte d’entrée vers les pays du Golfe et leurs ressources en hydrocarbure, Le détroit de Panama est un couloir historique de transport ; il est appelé à devenir une zone d’intérêt avec l’exportation du gaz américain vers l’Asie ou l’Amérique du Sud. Le détroit de Malacca est une véritable porte stratégique pour l’approvisionnement de la Chine, du Japon et de l’Asie en général en gaz et en pétrole en provenance du Moyen-Orient ; il existe de plus des projets de contournement et notamment via les détroits de la Sonde et de Lombok. Le détroit d’Ormuz, un verrou stratégique pour la circulation du pétrole Par Benjamin Barthe, Véronique Malécot, Flavie Holzinger et Camille Bressange. Pour l’instant, l’impact reste modéré. Un bras de mer d’à peine 40 km dans sa largeur la plus grande – un peu plus que la distance séparant Calais de Douvres – devenu le théâtre privilégié des tensions qui opposent Washington et Téhéran. Ce détroit hante les adeptes de la géopolitique — fiction en mal de scénarii tragiques : dans le premier volume de Blake et Mortimer il est déjà question du détroit d’Ormuz et d’une arme absolue mais on ne parle pas de pétrole. La proximité des rives confère à ces lieux une dimension géostratégique particulière. Explications De plus, la taille des cargos n’a fait que s’accroître avec le temps, bénéficiant ainsi d’économies d’échelles de plus en plus conséquentes et réduisant d’autant les coûts de transport. Géopolitique : Toute l'actualité. Londres arraisonne un pétrolier iranien au large de Gibraltar. Comprendre leur fonctionnement, leur environnement et ce qu’implique leur contrôle se révèle dès lors primordial pour qui veut mieux appréhender les grands enjeux énergétiques mondiaux. Ces appâts financiers appellent nécessairement à la sécurisation des voies maritimes pour empêcher que ne se produise une seconde fois ce qui arriva dans la corne de l’Afrique il y a une dizaine d’années. La troisième partie, plus géopolitique, montre comment le détroit d’Ormuz est perçu comme un outil de coopération par le régime iranien, notamment en direction des puissances asiatiques qui entretiennent toutes d’excellentes relations avec Téhéran (tout particulièrement l’Inde, la Chine, le Japon, les Corée, l’Indonésie et la Malaisie). « Chaque jour, près d’une centaine de pétroliers géants traverse ainsi ce couloir placé sous la double souveraineté d’Oman et de l’Iran mais où la libre circulation est, en théorie, garantie par une convention des Nations unies », précise le géographe Bernard Hourcade, directeur de recherches émérite au CNRS. Cela l’est tout autant pour les pays dont l’économie est largement dépendante d’un approvisionnement régulier en pétrole. Après avoir qualifié de « provocateur » ce dernier appel britannique, l’Iran participe à une réunion – « constructive », selon Téhéran – avec les autres signataires de Vienne pour tenter de sauver l’accord nucléaire. Cette opération de surveillance maritime aéronavale, montée par les Européens, regroupe aujourd’hui des moyens danois (relayant les Pays-Bas, lire : Le Danemark à la tête de la mission dans le détroit d’Ormuz en 2021) et français (qui a initié cette opération). Sans pouvoir prévoir pour autant l’évolution des prix, mais en supposant que ceux-ci restent élevés après les récents accords OPEP/Non-OPEP, il y a fort à parier que la flotte mondiale devrait s’accroître dans les années à venir. Jusqu’à ce jour, les prix du pétrole ont en effet été peu sensibles aux tensions géopolitiques dans le golfe Persique. Autrement (et c’est le cas du détroit d’Ormuz), le statut juridique des détroits et la liberté de navigation en leur sein, sont avant tout régis par le droit coutumier, qui n’est pas écrit, et depuis 1982, par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer qui a défini ce statut. Dès lors, la stratégie de Téhéran se résume en une formule : “si l’on ne peut plus exporter notre pétrole, plus personne ne le pourra” », décrypte Vincent Eiffling. Depuis l’Antiquité, le Golfe s’articule à l’océan Indien, à la mer Rouge et audelà à la - Méditerranée, grâce aux ports, mais aussi aux oasis des déserts par lesquels s’effectuent les échanges. LA GOUVERNANCE EN ALGERIE: AXES DE DEVELOPPEMENT, ETHIQUE ET ENJEUX DES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES, Vers un juste équilibre entre monde physique et monde digital : vive le “Phygital”, L’IMPERATIF DE SECURITE DANS LES APIs BANCAIRES. Ce blog traite de géopolitique, des problèmes de relations internationales, de stratégie et des technologies qui s'y rapportent. À l’image des Etats-Unis, nouer des partenariats avec les propriétaires des détroits est donc devenu clé pour s’assurer un transport continu. En effet, l’Asie du Sud-est, et en particulier le détroit de Malacca, reste aussi une zone de danger pour les navires s’y aventurant avec leur cargaison : il concentre aujourd’hui encore 42% de la piraterie mondiale. « En réalité, les tensions ne cessent de monter depuis le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien », explique Thierry Coville, chercheur à l’institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). le deuxième verrou stratégique du commerce maritime c'est le détroit 19 juillet. Ainsi, l’Organisation Maritime Internationale (OMI), membre des Nations unies, estime aujourd’hui que « les transports maritimes internationaux assurent environ 80 % du commerce mondial». ↑ Après l’attaque au drone, l’Arabie saoudite s’efforce de faire redémarrer ses installations pétrolières. 13 juin. Deux pétroliers sont attaqués en mer d’Oman. Il s’agit du plus important point de transit au monde pour le pétrole, rappelle l’EIA américaine. La répartition en 2014 se décompose comme suit : Ce développement sans précédent apporte sa part d’avantages mais aussi d’inconvénients. L’invention au milieu des années 50 du conteneur, un moyen de transport standardisé et permettant d’acheminer une cargaison importante, a dopé ce trafic. Mais tous soulignent que l’Iran dispose de moyens militaires suffisants – notamment des bases de missiles sur la côte et une flottille de vedettes rapides – pour perturber durablement le trafic.